Tuesday, October 25, 2016

RISTEVSKA_CR

Compte rendu de lecture


Ouvrage : SHELTON, Barrie. Learning from the Japanese City: West Meets East in Urban Design. London; New York: E & FN Spon, 1999, 147 p. (ISBN : 978-0-419-22350-4).


Shelton Barrie était un professeur à l'Université de Sydney qui a des vastes intérêts dans l'urbanisme et l’architecture, avec une expertise dans la morphologie urbaine, l'histoire, la théorie et la conception. Maintenant il est professeur honoraire à l'Université de Sydney (Faculté d'Architecture, Conception et planification), mais il reste quand même actif dans ses domaines. Apparemment, il est fasciné par la façon dont les villes reflètent, exploitent et transforment la culture. Il est titulaire d'un intérêt particulier dans la culture asiatique et sa construction, son infrastructure, qui se reflète dans ses livres et ses ouvrages. Ses recherches les plus importantes au cours des dernières années ont mis l'accent sur l'Asie d’Est et il est l'auteur de plusieurs ouvrages sur l’urbanisme, l’architecture et la culture dans cette région : Learning from the Japanese City: Looking East in Urban Design, Learning from the Japanese City: West Meets East in Urban Design, The Making of Hong Kong: from Vertical to Volumetric, etc.
Je vais me concentrer sur son livre « Learning from the Japanese City: West Meets East in Urban Design ». Le Japon est la première nation « moderne » avec une culture non-occidentale, et son rôle dans le monde devient chaque jour de plus en plus important. En conséquence, il y a un intérêt croissant pour l'Occident dans tous les aspects de la culture japonaise. Ce livre nous montre son propre processus de découverte et d'enquête, dont il raconte ses premières expériences avec les villes japonaises, en avouant qu’il a eu un mélange de sentiments totalement contradictoires. Sa quête de surtout apprécier et ensuite comprendre et précisément expliquer la forme urbaine de la ville japonaise a finalement abouti avec ce livre. Il parle de la forme, la nature et l'organisation des bâtiments et des espaces au Japon et comment ceux-ci sont utilisés dans les villes pour créer des rues et des places. Aussi, il donne aux Occidentaux une base pour une meilleure compréhension et pour une compréhension plus facile de la ville japonaise, et ses croquis analytiques, simples et facilement compréhensibles contribuent largement à cela. En nous expliquant les formes architecturales chaotiques du Japon dans une lumière plus positive, il nous guide pour mieux comprendre le design contemporain.
Ce livre contient cinq chapitres. Le premier chapitre donne un arrière-plan et discute les intérêts de l'Occident dans la ville japonaise, mais aussi la réflexion sur l'évolution, le changement et les attitudes des villes au Japon. Chapitre deux, «Areas and Lines: From Written to City Texts », explore le contraste i.e. la différente compréhension de l’espace par les japonais et les occidentaux, à partir d'une analyse intéressante de la communication écrite. Le troisième chapitre, traite les caractéristiques urbaines japonaises et les types de bâtiments. Je trouve que le quatrième chapitre, «Strands of Culture» est super remarquable et intriguant. Il contient une discussion fascinante des aspects de la culture japonaise et en particulier la religion (en se concentrant sur le shintoïsme et le bouddhisme) et leur influence sur les attitudes japonaises par rapport à la forme urbaine et l'espace. Le cinquième et dernier chapitre, « Learning from the Japanese City », rassemble diverses discussions et thèmes du livre. Les arguments et les explications de l’auteur sont vraiment profonds. Il explique que derrière les formes urbaines du Japon est enracinée la culture japonaise, qui en même temps est tout à fait différente de celle de l'Ouest. L'argument de Shelton est illustré par l'observation, que les rues dans l'Ouest sont nommées et les maisons numérotées dans l'ordre, ce qui est rarement le cas au Japon.
Ce livre a l'air d'un ouvrage académique, même scolaire, ce qu'il est en gros. Mais une étude universitaire sur les villes comme celle-là peut passionner, visuellement mais aussi verbalement. Le thème central de Shelton est la continuité de l’urbanisation du Japon. Quelques-unes des merveilles du monde urbain japonais d'aujourd'hui ne sont pas seulement une conséquence de la technologie et du commerce moderne et contemporaine, comme beaucoup du monde voudra nous faire croire mais plutôt une conséquence des fiançailles entre la technologie et la tradition. Il persiste aveuglement que la ville japonaise n’est pas un chaos, une version inepte de l'urbanisme occidental, mais au contraire, une version d’urbanisme strictement différente. Alors que les villes occidentales sont basées sur le contexte, la ville japonaise se base uniquement sur le contenu.
L'auteur est excellent pour décrire l'évolution des conditions urbaines actuelles. Je trouve qu’il est un peu difficile à suivre, son style est agressif, malgré le fait que son livre est bien construit au niveau des sujets et les chapitres. Personnellement, je n’ai pas vastes connaissances sur Japon comme pays, surtout pas son urbanisation et ses villes. La seule chose du livre qui m’a perturbé est son appétit inutile de justifier l’existence de cet ouvrage, en nous expliquant ce que nous (les Occidentaux) devrions apprendre de la ville japonaise. En gros, Shelton a effectué une tâche signifiante pour expliquer les concepts japonais de design urbain.


RISTEVSKA Ivana
M1 - LCSA

No comments:

Post a Comment