Tuesday, September 26, 2017

Prendre la mesure de Hanoï

 Hanoï est la seconde ville la plus importante du Vietnam après Ho-Chi-Minh ville, que ce soit en nombre d’habitants (elle comptabilise aujourd’hui plus de 7 millions d’habitants) ou bien d’un point de vue économique.
C’est une ville en pleine urbanisation et mutation notamment depuis 2008 lorsqu’on a décidé de lui intégrer la province de Hà Thây, ce qui a non seulement fait doubler sa population mais qui a également apporté de grandes zones rurales à la ville.

La rénovation du réseau d’infrastructure de transport et l’accroissement du taux de possession de moto (On surnomme Hanoï la “ville-moto”) constituent un vecteur d’étalement urbain et de périurbanisation à Hanoï. Progressivement, on passe d’une urbanisation à une métropolisation de la ville. Un métro est d’ailleurs en construction en ce moment-même. De ce point de vue-là, la ville est en retard comparé aux autres métropoles asiatiques, elle est bien en pleine transition.
En revanche, l'augmentation des investissements directs étrangers et des importations et exportations permettent l’insertion de la ville d’Hanoï dans l’économie mondiale. En 2013, 54 pays avaient des projets d’investissement au Vietnam dont 16,8% à Hanoï.
La région d’Hanoï, de par ses nombreux projets d’IDE, devient peu à peu l’aire la plus attractive du Vietnam, surpassant les régions du Sud comme celle de Nam Bộ. Nantie du plus grand nombre de commerces appartenant à des firmes internationales, elle présente la part la plus importante de capitaux des aires métropolitaines vietnamiennes, ce qui est un avantage considérable en ce qui concerne le développement de la région.
Un dernier point sur lequel nous pouvons nous attarder pour prendre la mesure de cette ville : Le tourisme. Pour la ville d’Hanoi, on remarque que le tourisme a connu une hausse de 24% par rapport à 1999 et de 82% de 2000 à 2001. On peut expliquer ce fort développement du tourisme en 1999 par la nomination de Hanoï, cette même année, au patrimoine mondial de l’UNESCO.  Elle attire de plus en plus de touristes étrangers et nationaux. Cette activité se manifeste par l’apparition de nouveaux commerces et hôtels stimulant le développement urbanistique de la ville.


Pour conclure, nous pouvons donc dire que la région qui n’était que jusqu’ici une capitale rurale est peu à peu devenue une vraie zone métropolitaine s’équipant d’infrastructures modernes qui faciliteront son accès à un développement futur.


Jeanne Rock
Chloé Alcaïno
Pierre Jacquemet

1 comment:

  1. Bon travail qui offre une perspective élargie de Hanoi. Vous pointez vers une transition rapide tardive, avec les enjeux d'infrastructure et de dévelopmement durable. Vous avez aussi montré le côté artificiel de l'élargissement urbain par décision administrative, même s'il y a bien un processus objectif d'extension urbaine.

    ReplyDelete