Ressources


1. Compréhension d'un article scientifique : bases d’évaluation

2.Fiche méthodologique: présentation orale d’ouvrage
----------------- 


1. Compréhension d'un article scientifique : bases d’évaluation



Les points suivants servent à évaluer le degré auquel le travail effectué par l’étudiant-e a saisi l’enjeu de l'article en suivant une gamme de compétences centrales :

- Le travail a-t-il été rendu à l'échéance indiquée? Oui = note; Non = 0 

Conceptualisation: le travail indique-t-il correctement les questions de recherche du chercheur?



Argument: le travail identifie-t-elle correctement l'argument de l’auteur?

Cadre: le travail démontre-t-il une compréhension correcte des termes employés dans l’article?
Pertinence: le travail situe-t-il l'article dans des débats scientifiques spécifiques?

Pertinence: le travail situe-t-il le travail dans l’approche globale des villes asiatiques (en d'autres termes, avec une compréhension des points discutés en cours et/ou trouvés dans les lectures).


2. Fiche méthodologique: présentation orale d’ouvrage

Les présentations orales attendues relèvent du registre du compte rendu de lecture. C’est un moyen qui vous permet de fixer les thèmes majeurs d’un ouvrage à travers lequel vous reportez les éléments les plus importants :

- qui est l’auteur  ? (domaine de recherche, publications),
- quels sont les thèmes développés par l’auteur ?
- quel est l’intérêt de l’ouvrage ?

Dans l’exercice demandé, vous êtes celui qui rend compte et joue le rôle de témoin. Vous devrez donc soigner la présentation de l’exposé oral et apporter les éléments qui donneront envie au lecteur de lire l’ouvrage. Le compte rendu offre une liberté d’aménagement des informations transmises. Ces informations servent à mieux faire comprendre l’ouvrage par le destinataire.

Pour vous, le compte rendu vous permet de fixer vos connaissances, d’exercer votre esprit critique, votre réflexion et votre mémoire. En lisant et en notant ce que vous lisez, vous mobilisez vos facultés d’analyse et de synthèse.

Face à un ouvrage, vous devez vous poser des questions sur ce que l’auteur veut dire. Il vous faudra repérer l’idée générale, les hypothèses de départ, la thèse défendue et le fil conducteur de l’ouvrage.

I. METHODE

Avant de se plonger dans un ouvrage : identifier l’auteur, le plan, la bibliographie utilisée. Ces points de repère vous aident déjà à comprendre “globalement” de quoi traite l’auteur.

Lisez une première fois pour vous imprégner du texte. Puis procédez à une seconde lecture attentive et active, crayon noir à la main afin de souligner le sujet présenté par l’auteur, les idées forces, les mots clefs et les thèmes qui reviennent, les thèses défendues et les arguments.

Si des faits vous échappent, des termes compliqués vous sont incompréhensibles, reportez-vous toujours aux dictionnaires (de langue et biographique). Ne restez pas dans l’ignorance. Reprenez ce que vous avez souligné et notez ce qui vous paraît le plus important.

Vous pourrez alors faire un tri et construire votre fiche. Vous rendrez compte de l’ouvrage avec vos propres mots et non pas ceux de l’auteur.

Vous devrez donc avoir un certain recul par rapport à l’ouvrage. Essayer de laisser ‘décanter’ la lecture avant de rédiger votre fiche. Posez-vous des questions sur l’oeuvre : intérêt, contradictions, actualité de la question.

Bibliographie
Dès que vous lisez un ouvrage ou un article, prenez l’habitude de vous constituer des fiches avec dans l’ordre : le nom de l’auteur, le titre précis de l’ouvrage en italique, le lieu de publication, la maison d’édition, la date de publication et le nombre de pages. Vous pouvez adoptez une formule courte du moment que vous conservez la référence complète dans une bibliographie à part (Zotero).

Cette méthode est la seule en vigueur dans les éditions et travaux scientifiques. Elle vous permet d’acquérir dès maintenant les règles de présentation d’une bibliographie.

Exemple :
Auteur, “Investing in China”, The China Business Review, March-April 1990, pp.28-49.

Faites des fiches sur les ouvrages que vous lisez et notez les idées importantes de l’ouvrage avec le numéro de page. Cet exercice vous servira aussi bien pour un exposé, un compte rendu ou un mémoire de maîtrise. Indiquez aussi la cote de l’ouvrage

II. CONSEILS

1. En introduction, il est bon de rappeler qui est l’auteur ( en une simple phrase : historien spécialiste de tel domaine...). Dites quelques mots sur ses recherches et les sources utilisées. Dans certains cas celles-ci peuvent être critiquables, incomplètes ou maladroitement utilisées (tableaux illisibles, notes en fin de chapitre et non pas en bas de page, absence de tableaux ou d’exemples etc.).
C’est votre esprit d’observation et de réflexion qui vous permettra d’argumenter.

2. Dans le développement de la fiche, dégagez les thèmes et les problématiques traités. Faites parler l’auteur en employant des formules telles que : dans tel chapitre, l’auteur s’efforce de resituer telle problématique en s’appuyant sur telles sources.. Dans une seconde partie, il traite de... pour démontrer enfin en troisième partie tel aspect de la question.

3. Dans un troisième temps, notez ce qui vous a plu ou déplu dans les arguments de l’auteur. Indiquez ce que l’étude apporte à la compréhension du sujet. Ayez de toute façon un esprit critique mais constructif tout au long du devoir. Mais nuancez toujours vos propos.

Exemples : Le style parfois trop descriptif de l’ouvrage n’invite pas à une lecture facile mais la complexité du sujet impliquait cette rigueur dans l’écriture.
La multiplicité des exemples empêchent parfois de suivre le fil conducteur du récit même s’ils illustrent le propos.
L’ouvrage aurait mérité un index ou un glossaire ou une bibliographie plus complète ou un système de notes.

Interrogez vous sur la construction de l’ouvrage et proposez ce qui vous a manqué.

Exemples : des schémas, des cartes ou des tableaux récapitulatifs.

Les défauts à éviter

Recopier les phrases textuelles de l’auteur
Oublier de présenter l’auteur et de rédiger une introduction
Ne pas rédiger de conclusion.

III. Conseils complémentaires

Questions auxquelles vous devriez être en mesure de répondre à l’issue de votre lecture

- De quel genre de travail s’agit-il ? Livre ? Chapitre ? Essai ? Article de magazine populaire ? article de revue savante ? Page web ?
- Qui est / sont l'auteur (s) ? Considérez le contexte, les fonctions, les compétences. S'il y en a beaucoup, comment pouvez-vous les caractériser en tant que groupe.
- Quel était l'objectif déclaré ou la motivation de l'auteur qui écrit le livre ?
- Quel est le public visé ? Cela inclut les chercheurs dans une discipline, le grand public, les travailleurs dans une industrie, des professionnels dans un domaine, les personnes ayant une passion / un intérêt commun, etc.
- Qui est l'éditeur ? Ceci est particulièrement pertinent si la source d'information est liée à une organisation quelconque. Pour apprendre quelque chose sur celle-ci, trouvez et consultez leur page web, l'énoncé de ses missions, les buts.
- Y at-il des pièces jointes importantes, annexes, statistiques, données, images, liens internet, etc. ?
- Quelle est la base de la recherche ou des données déclarées ? Cela inclut des choses comme les types d'information utilisées, la méthodologie, les énoncés de problème, les limites.
- Quelle est la portée de la documentation ? Regardez les différentes sources d'information citées, leurs dates, les formats et la qualité ainsi que la quantité.

Quelques questions pour vous aider à écrire la partie évaluative:

- Quels aspects du sujet sont soulignés ? L'auteur présente-t-il un point de vue particulier ?
- Quelles sont les conclusions qui sont tirées de l’étude ? Quelles sont les questions soulevées ? Les conclusions sont-elles justifiées ou suffisamment étayées ?
- Pouvez-vous détecter les biais ou erreurs dans les arguments ou conclusions présentées ? Est-ce que quelque chose manque clairement ? Avez-vous l'impression que vous avez des questions sur ce qui est ou non exprimé ?
- Si des informations sur l'auteur / promoteur / éditeur sont difficiles à trouver ou très limitées, qu'est-ce que cela vous conduit à croire au sujet de la validité et de l'autorité de l'information fournie ?
- Est-ce que le travail fonctionne comme une source primaire ou secondaire dans votre recherche ?
- Comment cet ouvrage particulier se compare-t-il avec d’ autres que vous avez lus sur le sujet ?
- Quelle a été l'utilité ce travail pour vous dans votre réflexion ou votre apprentissage ?